JMLP_Conf_rence_de_pressehttp://www.frontnational.com

Communiqué de Jean-Marie Le Pen du 24 juillet 2007

On ne peut que se réjouir de la libération des infirmières bulgares.


Mais on ne peut aussi que constater le caractère pittoresque de négociations européennes et planétaires, sur un mode « humanitaire », avec un Etat qui a utilisé de malheureuses femmes comme otages.

La position en pointe de la France, ou qui apparaît comme telle, ne peut s’expliquer que si nous payons plus que les autres, ou si nous avons en Libye davantage d’intérêts que les autres, notamment pétroliers.

La politique compassionnelle fait souvent office de paravent.