Voil_e_fillettehttp://www.pointdebasculecanada.ca édition du 20 octobre 2007

Par Annie Lessard

La mosquée Khalid de Toronto affiche une section Questions-Réponses visant la communauté somalienne. Les réponses sont fournies par des savants présentés comme étant reconnus à travers le monde pour leur grande érudition. On y recommande le mariage précoce des filles, le consentement de la jeune fille n’étant pas requis si elle a moins de 9 ans… sans avertir que c’est illégal au Canada .

Nous résumons (et traduisons) ici l’essentiel de la réponse donnée à la question suivante :

Un père peut-il marier sa fille de force à un homme dont elle ne veut pas ?

Réponse :

OUI si la fille a moins de 9 ans. NON si elle a 9 ans ou plus.

« Un mariage est nul si l’épouse n’y a pas consenti. Il y a toutefois une exception à cette règle lorsque la fille a moins de 9 ans. Dans ce cas, son père peut la marier de force. Selon les opinions correctes, il n’y a pas de mal à marier des fillettes. Cette opinion est fondée sur l’exemple de Mahomet qui a épousé Aisha sans son consentement alors qu’elle avait moins de 9 ans. »

« Nous fournissons ce conseil parce qu’il y a beaucoup d’avantages au mariage, et que la jeune fille non-mariée s’expose à de grands risques. Je conseille à toutes les jeunes filles d’accepter l’homme qui se présente à elles s’il est qualifié. Elles ne devraient pas invoquer la fréquentation scolaire ou toute autre excuse pour éviter le mariage. »

On cherchera en vain sur le site de cette mosquée un avertissement qu’en vertu des lois canadiennes, les mariages forcés sont illégaux et invalides. Et que les mariages d’enfants sont une atteinte à leurs droits fondamentaux.

La section About us du site indique qu’on vise à propager les enseignements de l’islam original le plus pur, et que son contenu est rédigé et approuvé par les imams les plus réputés.

Le site devrait clairement inviter ses lecteurs à comprendre les distinctions entre le coran et les lois canadiennes. Il devrait aussi encourager les musulmans à respecter les lois du pays où ils vivent.

Source : Site web de Khalid Mosque, une mosquée située dans la région de Toronto : http://www.khalidmosque.com/