Marine_4Front National

Communiqué de Marine Le Pen du 7 janvier 2009

La suppression de la publicité sur l’audiovisuel public ne devait pas coûter un centime au contribuable français !

L’adoption par la Commission des Affaires culturelles du Sénat, d’un amendement prévoyant une hausse de la redevance et son élargissement aux ordinateurs et téléphones portables, illustre une fois de plus la duplicité et la politique de mensonges de Nicolas Sarkozy.

En supprimant de manière précipitée et sans concertation la publicité sur l’audiovisuel public pour le seul profit de TF1 et des grands groupes industriels et financiers, l’Etat sarkozyste s’est privé de ressources volontaires et indolores, faisant payer aux Français le coût de sa désastreuse réforme.