PoviaIl y a en Italie un homme qui a osé publiquement avoué son retour à l'héterosexualité après une période de sa vie où il fut homosexuel. Cet homme c'est le chanteur et auteur-compositeur milanais Giuseppe Povia ( photo ) qui en a même fait une chanson " Luca era gay " - Luca était gay - qu'il va interpréter au festival de Sanremo le mois prochain, ce qui n'a pas l'air de plaire énormément aux organisations communautaristes homosexuelles de la péninsule et notamment Arcigay, une association de floldingues extrêmistes qui menace le festival de musique de graves perturbation si Povia était effectivement présent.

Pour l'anecdote l'une des invités de la manifestation sera la " première dame de France " Carla Bruni-sarkozy. On espère que les khmers roses italiens la laisseront chanter !

Plus sérieusement  Giuseppe Povia a informé avoir reçu des menaces de mort. Ainsi, les extremistes de l'homosexualité qui, en principe, défendent la liberté sur l'ensemble des sujets de société, refusent quant à eux le " retour " à l'heterosexualité...Au nom de quel dogme ?

Ce n'est pas sans rappeler l'interdiction faite à un musulman de se convertir à une autre religion.

Les militants de la cause gay ont décidément une drôle de mentalité !

Yann Redekker