ArbreLe Figaro

édition du 24 janvier 2009

La tempête qui frappe le Sud-Ouest depuis cette nuit a causé la mort de quatre personnes dans les Landes : deux automobilistes, victimes chacun de la chute d'un arbre sur leur véhicule, l'un à Losse, l'autre à Saint-Vincent-de-Tyrosse. Un homme de 78 ans a été percuté par un débris volant entre sa maison et sa grange.Une femme de 73 ans qui était sous assistance respiratoire est décédée à la suite d'une coupure de courant à son domicile du Verdelais (Gironde). Par ailleurs, dans le Gers, un pompier a été grièvement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. Enfin, un automobiliste a été légèrement blessé par la chute sur son véhicule d'une gargouille dominant un mur de la mairie de Narbonne.

L'avis de vigilance rouge qui touchait samedi matin neuf départements a été levée depuis. Elle reste en vigueur pour les Pyrénnées-Orientales, selon Meteo France. Selon la Chaîne Méteo, les départements de l'Aude et des Pyrénées sont en alerte de niveau orange suite à la baisse partielle des vents dans les départements de Orientales. Ces vents restent néanmoins encore violents. Ils soufflent entre 110 et 130 km/h, et très localement 180 km/h près du cap Béar. Cette forte tramontane se maintiendra une partie de la nuit, en même temps qu'un fort mistral se lèvera entre le Vaucluse et les Bouches du Rhône. En Corse, les vents souffleront entre 100 et 110 km/h localement, avec des pointes à près de 150 km/h dans les bouches de Bonifacio. A noter également les fortes chutes de neige temporaires à partir de 300m d'altitude sur le Centre-Est. Elles s'estomperont rapidement à partir de 22h. L'ensemble des alertes doit être levé dimanche dans la nuit, à 3 heures.

La vilgilance rouge est un avis rare qui signifie qu'il s'agit là d'un phénomène d'une ampleur exceptionnelle. Depuis la mise en place de l'alerte météo après la tempête de 1999, c'est la septième fois que le niveau rouge est décrété par Météo France. «Une telle tempête survient en moyenne tous les 30 à 40 ans», estime Cyrille Duschene, prévisionniste à Météo Consult, contacté par lefigaro.fr. Cette tempête baptisée Klaus, proche du niveau de classe de l'ouragan sévit depuis 4h ce matin. La situation est comparable, voire supérieure quant à sa durée, à la tempête de 1999.

Dans les Landes, le plan Orsec, plan d'urgence et de secours, a été déclenché par le préfet compte tenu de la «gravité de la situation» et «afin d'obtenir la mobilisation de moyens extra-départementaux supplémentaires». Dans l'Aude, le préfet a interdit en début d'après-midi la circulation de tous les véhicules, sauf de secours. La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a d'ailleurs annoncé la mobilisation de 715 agents supplémentaires pour aider les victimes de la tempête. 

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a appelé les assureurs à «une mobilisation exemplaire», «afin de limiter les conséquences de cet événement climatique pour les personnes concernées».

Nicolas Sarkozy se rendra dimanche dans le Sud-Ouest de la France, accompagné de Michèle Alliot-Marie.

Record

«Nous n'avons jamais enregistré de valeurs aussi fortes depuis que les relevés existent», a indiqué Patrick Galois, ingénieur prévisionniste à Météo France précisant que Perpignan (Pyrénées-Orientales) avait essuyé à la mi-journée des pointes à 184 km/h.

Dimanche, une nouvelle perturbation abordera le pays par le Nord-Ouest. Au fil des heures, elle gagnera toutes les régions de l'ouest puis elle s'étendra des Pyrénées au Centre, à l'Ile-de-France et au Nord-Pas-de-Calais en fin de journée. Elle apportera des pluies parfois modérées au nord et plutôt faibles au sud. Un vent de sud à sud-ouest assez fort accompagnera les précipitations. Les rafales iront de 70 à 90 km/h de l'intérieur vers les côtes sur les régions du Nord-Ouest.

» AUDIO : les témoignages de plusieurs commerçants de La Teste-de-Buch, où se trouve la dune du Pyla

1,7 million de foyers sont privés d'électricité dans six régions de la moitié sud de la France. «Face à cette situation exceptionnelle, ERDF a mobilisé toutes ses équipes de la région aux premières heures des intempéries et fait appel à sa force d'intervention rapide (FIRE) issue de toute la France ainsi qu'à des entreprises spécialisées dans les réseaux pour ré-alimenter au plus vite les clients», a précisé le groupe. Dans l'Hérault, 7.800 foyers sont touchés.

Dans les Pyrénées-Orientales, la tempête a provoqué la rupture d'une ligne à très haute tension de 400.000 volts.

Sur le plan de la circulation, le trafic ferroviaire, interrompu entre Paris et Bordeaux, a été «rétabli» et reprenait «progressivement» samedi en milieu de journée, mais des retards étaient à prévoir, a indiqué la SNCF. La circulation des trains restait en revanche «complètement interrompue dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et dans les départements des Pyrénées-Orientales, de l'Aude et de l'Hérault, à l'ouest de Montpellier». Les agents de la SNCF vont commencer à intervenir dans l'après-midi sur les voies ferrées de la région Aquitaine. Ils vont commencer par des tournées de diagnostic à l'aide de véhicules ferrés mécanisés.

Dans le ciel, le trafic aérien, suspendu samedi peu avant 10heures à l'aéroport de Toulouse-Blagnac a repris à partir de 16h15. La décision de reprendre les vols a été annoncée juste après la levée de l'alerte rouge en Haute-Garonne. Les rugbymen du Stade Toulousain qui doivent disputer un match de coupe d'Europe décisif en Angleterre à Bath dimanche, devaient figurer parmi les premiers à pouvoir décoller.

Sur la route, la circulation des poids lourds a été interdite en Aquitaine et Poitou-Charentes, ainsi qu'en Midi-Pyrénées et Limousin, selon le Centre régional d'information routière.

Par ailleurs, quelque 40.000 foyers étaient privés de ligne fixe en milieu de journée.

La tempête s'accompagne de précipitations importantes, de l'ordre de 20 à 40 litres par mètre carrés, qui se produiront sur des sols déjà saturés, notamment sur le sud de l'Aquitaine et Midi-Pyrénées. Cela provoque des risques de crues, notamment pour le Gers ou la Baïse qui ont été placés en alerte orange.

Les autorités demandent la plus grande vigilance et invitent les habitants à rester chez eux dans la mesure du possible.

Des morts également en Espagne

Quatre enfants sont morts, et neuf personnes blessées, à Sant Boi de Llobregat, à côté de Barcelone, quand une partie d'un mur d'une installation sportive s'est effondrée sur plusieurs dizaines de jeunes. La partie nord de l'Espagne subit une tempête venue de l'Atlantique, avec de fortes rafales de vent pouvant atteindre 150 km/h. Deux autres personnes sont mortes depuis vendredi en Espagne, une en Catalogne et une autre en Galice, dans le nord-ouest du pays. De nombreuses routes ont été coupées, des trains et des avions retardés, et la tempête a provoqué des vagues de plus de vingt mètres au large du Pays Basque, tandis que l'équipage d'un cargo en difficulté était secouru en Galice.