PP_2Nations Presse Info

Communiqué de 
Frédéric Boccaletti Délégué régional en PACA du Parti Populiste du 25 janvier 2009

Le vendredi 30 janvier prochain, la Ligue des Droits de l’Homme et d’autres associations favorables à l’immigration manifesteront à nouveau place de la Liberté à Toulon afin de réclamer la régularisation des « sans-papiers ».

Nous ne saurions remettre en cause le droit fondamental de manifester pacifiquement ni celui de réclamer tel ou tel ajustement des Lois. Nous ne méconnaissons pas non plus les drames humains qui sont liés à des trafics honteux, à des réseaux qui violent nos frontières et en tirent profit.

Justement, nous nous permettons de rappeler qu’il est prévu dans notre Constitution et dans notre Code pénal que « toute personne qui aura par aide directe ou indirecte facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30.000 euros ».

Or, les organisateurs de cette nouvelle manifestation ne cachent pas leur prosélytisme.

Ils défileront non sans avoir mobilisé à leurs côtés, une fois de plus, des étrangers en situation irrégulière et, ce faisant, en leur faisant prendre part à une activité politique totalement incompatible avec leur statut. Cet encadrement, devient donc à nos yeux, illégal.

La liberté d’expression est une chose mais elle s’arrête, selon nous, quand elle viole, de surcroît par provocation, les Lois en vigueur.

Cette manifestation confine à la manipulation d’immigrés clandestins et est de nature à semer le trouble à l’ordre public, et ce d’autant plus que les Droits de l’Homme s’appliquent d’abord, comme en témoignent leur origine et leur titre, au bénéfice des Citoyens de notre Pays.

Le Parti Populiste P.A.C.A. a donc décidé de soutenir et de participer au rassemblement unitaire des nationaux et des patriotes pour dire “NON” aux complices de l’immigration clandestine et de l’invasion migratoire, le vendredi 30 janvier 2009 à 12 h - Place de la Liberté à Toulon, à l’initiative de La Coordination des Forces Nationales du Var.