B_b__cadumEn décembre 2008 on nous a forcé à admirer une Miss France métis dont la mère est une afro-américaine. Il fallait vite d'une manière ou d'une autre réagir à l'élection d'un président mulâtre à la Maison-Blanche. Comme c'est assez difficile de trouver un ancêtre noir à notre président, on s'est alors retourné vers ce prix de beauté qu'est l'élection de Miss France toujours chapeautée par la dama patronesse qui se fait appeler Geneviève de Fontenay. Malgré que Chloée Mortaud, la miss métis, ne soit pas arrivée en tête lors du choix du public et des télespectateurs ( qui devrait être suivi ) elle a été couronnée sur décision du jury... on devine pourquoi.

Mais ce n'était pas suffisant : il faut marquer les esprits beaucoup plus fort afin que tout à chacun sache désormais que la République française est " diverse ". Le président Sarkozy vient de faire entrer au CSA une représentante de cette fameuse diversité que l'on déguste à toutes les sauces en la personne de la journaliste Christine Kelly, un monsieur " diversité ", Yazid Sabeg, à été nommé pour travailler sur ce sujet au gouvernement et pour bien que l'on comprenne que la " diversité " est non plus un souhait mais une obligation, la pensée unique, celle qui rassemble droite, gauche, centre et tutti quanti, le jury de la marque de savon Bébé Cadum qui désigne le bébé qui porte le titre pour l'année vient de choisir une petite fille métis franco-sénégalaise.

Il y a quinze ans de cela le Petit Robert donnait cette définition du bébé Cadum : " Nom d’une marque de savonnette, un enfant rose et rond ". Bébé Cadum est une marque de savonette, il faut bien vendre, quitte à ce que l'image que toutr le monde à en tête explose.

Ainsi est la France en 2009...