aounitBernard Antony

  • Article de Louis Chagnon du 26 janvier 2009

L’élection d’un mulâtre à la présidence des États Unis entraîne nos médias et nos organisations anti-racistes sur la pente d’une dévotion à la diversité quasi hystérique.

Elle sert à justifier les délires les plus ridicules de l’anti-racisme. L’inénarrable Mouloud Aounit, président du M.R.A.P., comme chacun sait, avait lancé ses foudres contre la société Nutrimaine qui commercialise les produits Banania, entreprise taxée depuis longtemps de « racisme » en raison de son slogan publicitaire datant de 1915 : « Y’a bon Banania » associé au visage hilare d’un tirailleur sénégalais.

Le M.R.A.P. mandaté par le Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais avait donc porté plainte contre cette société en raison de la commercialisation de produits dérivés comportant ce slogan. Mouloud Aounit avait fait remarquer qu’il était scandaleux que « Au moment où nous avons Obama qui vient de redonner de la fierté à l’ensemble des Noirs, on peut en toute impunité participer à reproduire ces clichés racistes". Mal lui en a pris, le M.R.A.P. a été débouté et condamné à payer 5.000€ de dommages et intérêts au motif que la société Nutrimaine n’a jamais été tenu de retirer du marché tous les objets associant ce slogan publicitaire.

Nous conseillerons à Mouloud Aounit, afin de financer son organisation et de payer les frais de dommages et intérêts, de commercialiser des tee-shirts ou d’autres produits avec la photographie de son idole accompagnée de ce slogan : « Y’a bon Obama ! » Ne serait-ce pas le meilleur moyen de glorifier la diversité ?