Gauche_toute

Yahoo actualités

édition du 4 février 2009

Les naissances se multiplient au sein de la gauche radicale

Représentée par pas moins de cinq candidats à la présidentielle de 2007, la gauche estampillée "antilibérale" fourmille d'initiatives et a donné naissance à plusieurs mouvements qui veulent fédérer les opposants de gauche à la ligne du Parti socialiste, avec en ligne de mire les européennes de juin.


Le Nouveau Parti anticapitaliste
:

En tête des suffrages de l'extrême gauche en 2007, la Ligue communiste révolutionnaire est partie la première en annonçant à l'été 2007 son intention de se saborder au profit d'un nouveau parti, ouvert au-delà de ces adhérents trotskistes, aux militants venus de la gauche associative ou syndicale. A sa création, le NPA revendique 9.000 adhérents.

Le Parti de Gauche:

Après avoir menacé de quitter le PS pendant des années, le sénateur de l'Essonne Jean-Luc Mélenchon a fondé au début février le Parti de Gauche, un parti "gouvernemental" sur le modèle du mouvement allemand Die Linke. Fort de 4.000 adhérents et de quatre parlementaires, le PG espère bousculer le PS dans les urnes. Il a déjà rejoint un "front de gauche" avec le PCF pour les européennes de juin.

La "Fédération de citoyen-ne-s et de forces pour une alternative sociale et écologique":

Soutenu par une dizaine d'organisations de la gauche alternative, le projet d'une "Fédération de citoyen-ne-s et de forces pour une alternative sociale et écologique" s'est constitué avec l'appui d'une centaine de personnalités de gauche, dont Clémentine Autain, un temps pressentie pour se présenter à la présidentielle de 2007. La militante féministe prononcera vendredi à Paris le discours de clôture du premier meeting de la Fédération.

Robert Hue et le Nouvel espace politique:

L'ancien président du Parti communiste Robert Hue a pris ses distances avec le PCF et lancé en décembre un "Nouvel espace politique", une association qui doit devenir force politique "fédératrice", capable de se présenter aux élections.

"Europe-Ecologie":

L'ancien candidat José Bové a lui préféré rejoindre le rassemblement "Europe-Ecologie" impulsé par Daniel Cohn-Bendit en vue des européennes. Ces listes regrouperont autour des Verts, des personnalités diverses de l'écologie, dont les amis de Nicolas Hulot, Antoine Waechter ou même l'ancienne juge d'instruction Eva Joly. AP