VersiniEnfin une proposition  importante ! la Défenseure des Enfants - encore un titre quelque peu ronflant pour un emploi réservé - s'est déplacée jusqu'aux Nations-Unies à Genève pour présenter un rapport dans lequel Dominique Versini ( photo ) affirme vouloir interdire dans notre pays l'usage de la fessée !

La titulaire de ce poste clé chargé de recueillir les plaintes concernant les divers dénis du droit des enfants nommée par le
président de la République  le 29 juin 2006 a un sérieux optimisme. Effectivement l'ancienne directrice du Samu social de 1995 à 2002 et ex-Secrétaire d'Etat en charge de l'exclusion dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin s'imagine que par la grâce d'un texte de loi qui marque au fer rouge ( si j'ose écrire ) les actes à ne pas commettre sur les enfants, les bourreaux s'arrêteront tout net.

Or, c'est une évidence : aucun texte de loi ne peut interdire à un père, une mère, bref un adulte, de se permettre de frapper un enfant dans le cadre de la vie privée.

Ou alors il faudra que le ministère de l'Intérieur recrute un nombre élevé de policiers puisqu'il sera nécessaire de placer un agent des forces de l'ordre au sein de chaque foyer, de même le Garde des Sceaux devra revoir sa carte de réduction du personnel car les tribunaux vont vite se retrouver débordés !

Lutter contre la maltraitance des enfants est une chose primordiale mais, franchement, la fessée, il y a bien d'autres actes et des choses beaucoup plus grave qui se passent sous les toits français !

Et puis, corriger les enfants d'une fessée lorsque ces derniers font des bêtises...

Yann Redekker