Voil_e_coiffureOn les verra toutes ! un salon de coiffure de Suresnes que son propriétaire à dénommer " le Marakech " propose uns salle " réservée à la femme voilée " ! Question : alors que c'est une évidence que lorsqu'on nous parle de " femmes voilées " il est question de l'islam, qu'en est-il de notre sacro-sainte laïcité criée sur tous les toits et pour laquelle beaucoup de sang a été répandue dans les caniveaux de l'Histoire il y a une centaine d'année ? Il est vrai qu'à l'époque c'était les catholiques qui étaient visés...

Interrogé par les journalistes du Parisien le président de la Coordination islam et société, Abdel Ghani, n'y voit " rien de choquant " expliquant que le coiffeur répondait de la sorte à la loi de l'offre et de la demande. Une loi bien utile pour tous ceux qui, incidemment, mettent jour après jour notre société au pas...de la religion musulmane.

On aura déjà connu les cantines adaptées à l'islam, les horaires des piscines aménagées pour nageuses musulmanes, les sapins de Noëls mis au rencart pour " ne pas blesser " les barbus et voilà donc désormais les salons de coiffure adaptés à la charia...il ne reste plus qu'à accepter de voir les écoles obligées de remettre en état les cours mixtes d'antan et le tour sera joué !

Suresnes ( Hauts-de-Seine ) n'échappe pas bien évidemment à la déferlante intégrationniste forcée qui s'abat actuellement sur notre pays répondant de la sorte aux exigences aussi bien formulées par les associations musulmanes locales, le CFCM que par le président Sarkozy en personne qui à fait du communautarisme l'une des mamelles de la République. Puisqu'au nom de la " diversité " on est prêt à accepter tout et n'importe quoi.

Hier, sur Bivouac-ID il était indiqué qu"un imam saoudien  a émis une fatwa qui interdit l’usage de l’alcool comme substitut à l’essence parce qu'il est interdit aux musulmans de le boire et de l'utiliser pour tout usage. La mesure sera t-elle francisée ? Les pompistes musulmans vont se retrouver au abonnés absents !

Ils pourront toujours envoyer leurs épouses, filles, cousines, etc en bus chez le coiffeur !

Yann Redekker