internetBloc Identitaire

Censure des blogs identitaires par Philippe Pinault (BlogSpirit) : Reporters Sans Frontières prend le parti de la liberté d’expression

édition du 4 mars 2009

En novembre 2008, Philippe Pinault, le patron de la société BlogSpirit, qui possède la plateforme d’hébergements de blogs HautetFort, suspendait sans sommation ni explication la totalité des blogs de la mouvance identitaire hébergés sur celle-ci, alors même qu’aucun d’entre eux ne contrevenaient aux conditions générales d’utilisation et qu’ils ne contenaient aucune opinion illégale.

Contacté par l’agence d’informations Novopress, Philippe Pinault s’était refusé à justifier son geste, précisant simplement qu’il avait interdit à ses collaborateurs de communiquer sur l’affaire.

Novopress avait alors demandé à Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters Sans Frontières, ce qu’il pensait d’une telle atteinte à la liberté d’expression. Ce dernier s’était déclaré prêt à héberger les blogs identitaires censurés sur sa propre plateforme : RSFblog.

A quelques jours de la deuxième édition de la Journée pour la liberté sur Internet, organisée par Reporters Sans Frontières le 12 mars, le Bloc identitaire est heureux d’annoncer que Jean-François Julliard a tenu sa promesse et que le blog du Bloc Identitaire Ile de France (http://blocidf.rsfblog.org) est à nouveau en ligne, désormais hébergé sur RSFblog. Cruelle ironie pour Philippe Pinault quand on sait que le patron de BlogSpirit a cofondé cette plateforme d’hébergement, en partenariat avec Reporters Sans Frontières, pour héberger des sites et blogs censurés dans leurs pays d’origine !

Le Bloc identitaire salue le courage du secrétaire général de Reporters Sans Frontières, lequel n’a pas hésité par à placer la liberté d’expression au dessus des – normales- divergences d’opinions ;

Le Bloc identitaire dénonce une nouvelle fois les agissements liberticides de Philippe Pinault, dont on ignore s’ils ont été motivés par l’intolérance, le conformisme ou la lâcheté ;

Le Bloc identitaire appelle l’ensemble de ses adhérents et sympathisants, mais également l’ensemble des Français attachés à la liberté d’expression sur Internet comme ailleurs, à se mobiliser pour que la journée du 12 mars remporte un franc succès.