Marine_1Front National

Communiqué de Marine Le Pen du 11 mars 2009

Alors que Nicolas Sarkozy a fait du rétablissement de la sécurité une de ses priorités, la France vit aujourd’hui dans la peur et la violence permanentes.

Attaque d’un lycée en Seine-Saint-Denis par six jeunes cagoulés connus des services de police, affrontements entre bandes ethniques dans les Yvelines et l’Essonne, braquages de petits commerces, la délinquance n’épargne aujourd’hui personne.

De plus en plus violente, l’insécurité touche aussi bien les zones urbaines que rurales, les personnes âgées que les enfants. En milieu scolaire, les agressions ont augmenté de 30 % depuis 2002, et les affrontements entre bandes ont progressé de 11 % en un mois entre décembre 2008 et janvier 2009.

Marine Le Pen dénonce l’incapacité du gouvernement Sarkozy à éradiquer une délinquance endémique. Elle appelle l’Etat à rétablir la sécurité, première des libertés, en mettant en place une politique réellement coercitive contre les mineurs délinquants et les récidivistes et en expulsant les ressortissants étrangers condamnés pour faits de délinquance.