DatiRachida Dati va quitter dans quelques semaines son ministère de la place Vendôme pour porter l'écharpe UMP de tête de liste du parti présidentiel en Ile-de-France pour le scrutin européen : chassée de la sarkozye comme un fétu de paille car tombée en " désamour " du locataire du palais elle aura au moins le plaisir lors de ses visites dans la capitale de se voir parmi les nombreuses ... poupées de cire du musée Grévin.

Figurez-vous que madame Dati a en effet été préférée à Julien Clerc pour devenir la prochaine statue de cire du célèbre musée. La ministre ayant donnée son accord, elle va donc se plier à plusieurs séances de photographie et accepter de donner l'ensemble de ses mensurations à la direction du musée. Exilée d'office sur Strasbourg ( où elle sera forcément élue ) Rachida Datifigure laissera peut-être sa place à une autre " icône" de la " diversité " , dogme désormais obligatoire, en la personne de la journaliste Christine Kelly, native de la Guadeloupe, membre du CSA, qui, selon les médias pourrait fort bien rejoindre le gouvernement.

Ainsi, Rachida Dati demeurera une icône républicaine pour l'éternité. La question est  à quelle place va-t-elle être placée ? Aux côtés de Nicolas Sarkozy ?

Yann Redekker