JMLP_1Front National

Communiqué de Jean-Marie Le Pen du 24 mars 2009

S’il ne s’y mêlait d’odieuses calomnies, j’observerais avec le sourire les objurgations de MM. Schulz et Cohn-Bendit qui entendent priver le doyen d’âge du prochain Parlement européen de présider la séance inaugurale, uniquement parce qu’il s’appellera Jean-Marie Le Pen.

Il serait extravagant que le Parlement européen modifie son règlement par « reductio ad Le Penum », et se fasse ainsi la risée des assemblées démocratiques.

A M. Joseph Daul qui espère que je ne participerai pas à cette séance pour cause de 14-Juillet, je répondrai que l’occurrence avec notre fête nationale est une raison de plus de faire entendre la voix de la France indépendante et souveraine dans l’hémicycle de l’euromondialisme.