Jaur_sDans un long article écrit dans le style pleurnicheur et cocardien populo qui fit les grandes heures de la presse idéologique des 19ème et 20ème siècles, les rédacteurs du site internet du Parti de Gauche en ont remis un couplet sur la dernière opération - pour le moins réussie - des militants du Front National de la région Midi-Pyrénées visant à faire savoir que Jean Jaurès n'est pas uniquement une référence pour le " peuple de gôche ".

" Pourquoi veulent-ils encore tuer Jean Jaurès " s'interroge en titre le rédacteur du PG ? Selon ce dernier ce " captage d'héritage " est " infâme " et " incohérent ".

Donc selon le PG personne n'a le droit de se référer à Jaurès ou à une autre figure historique du monde ouvrier s'il n'a pas son certificat de " bon gauchiste ". Un type qui se refuse de s'affirmer " de gôche " n'a donc pas le droit de partager avec ses compatriotes l'héritage politique d'un homme qui fut assassiné il y a pratiquement un siècle par un militant de la "  Ligue des jeunes amis de l'Alsace-Lorraine ", un groupuscule que nos rédacteurs du PG qualifient avec facilité d'extrême-droite, et qui dit extrême-droite en France en 2009 dit illico Le Pen...Il faut dire que le Parti de Gauche, suivant bien évidemment la doctrine qui est celle de son fondateur, le sénateur de l'Essonne Jean-Luc Mélenchon, fait débuter l'histoire de France par la prise de la Bastille, qu'avant cela c'était l'obscurantisme et depuis lors, les français sont forcément des gens de " gôche " ou alors des affreux monstres qu'il faut pendre le plus rapidement possible. Robespierre est logiquement un de ses modèles préféré mais il met aussi dans sa besace Jaurès pour le principe.

Toucher à Jaurès est donc un crime de lèse-majesté !   

Certes Jean Jaurès était socialiste mais pour autant il est nécessaire de le remettre dans le contexte de l'époque et Louis Aliot et ses amis l'on fait. " A celui qui n’a plus rien, la Patrie est son seul bien ! " avait dit le fondateur de l'Humanité avant que ce quotidien ne devienne la feuille de propagande du communisme. "  Jean Jaurès est au Panthéon. C’est un personnage public qui appartient à la  France et à tous ces citoyens " a rétorqué Louis Aliot aux premières réactions des gauchistes offusqués... Il faut se mettre à la place de ses militants au foulard rouge qui depuis une vingtaine d'années ne peuvent que constater une chose : le Front National est " le premier parti ouvrier de France ".

Pour en revenir au Parti de Gauche, allié pour les européennes au Parti communiste de madame Buffet il n'y a pas d'autres solutions pour juguler la crise que de fomenter une nouvelle Révolution ( l'embêtant pour Jean-Luc Mélenchon c'est qu'ils sont déjà nombreux sur le créneau ) et pour cela il agite son petit drapeau rouge en espérant que les Français vont se ruer vers lui.

La réponse au soir du 7 juin risque d'être assez cinglante pour celui qui voudrait bien à son tour devenir un " être suprême "...

Yann Redekker