Obama_2Le président des États-Unis d'Amérique veut absolument que l'on garde de lui une image radicalement différente de celles que continuent de porter la quasi-totalité de ses prédécesseurs à la Maison blanche. Hélas pour tous ceux - et il y en certainement plusieurs millions à travers le monde - qui pensaient que l'arrivée " monumentale " d'un homme de couleur ( il n'est pas noir puisque sa mère est une blanche ) au pouvoir allait inversé le cours de l'Histoire, Barack Obama ne va pas changé la vision globale qu'ont les USA de la manière dont le monde doit être géré.

On l'aura vu lors du G20, du sommet de l'Alliance atlantique à Strasbourg, de son séjour à Ankara ou encore de son affirmation de vouloir transporter la guerre jusqu'au Pakistan s'il le fallait. Ce sont les États-Unis les seuls et uniques maîtres du monde et ils doivent le demeurer !

Bon d'accord, il y a quelques petits changements avec l'ère Bush, il faut bien faire saliver les médias occidentaux prêts à avaler toutes les couleuvre pour encenser d'une manière ou d'une autre leur idole et vendre du papier. C'est ainsi que ces jours derniers Obama a annoncé que les responsables des méthodes menant à des actes de torture commises en Irak ( le président ayant autorisé la publication de notes confidentielles sur la question ) à l'encontre des prisonniers politiques censés être des foudres de guerre ben ladistes, ( il y en a sûrement eu quelques uns ) pourraient se voir poursuivis par la justice... mais pas les auteurs puisqu'agent fédéraux agissants sur ordre.

Encore un exemple : pour faire plaisir aux autorités des pays musulmans mais aussi à l'importante communauté islamique présente aux States, Barack Obama a décidé la mise sur pied d'un Bureau des partenariats religieux chargé de communiquer sur la religion islamique " loin du prisme déformant de la violence " comme l'explique fort bien celle qui sera conseillère du président des États-Unis Dalia Mogahed, une femme autorisée à porter le hidjab...

Tout ceci permet à la gauche occidentale d'applaudir des deux mains et à la droite molle de hocher du menton, le sourire en banane ( comme c'est paraît-il le cas de Nicolas Sarkozy ) la politique imagée d'Obama et d'oublier que derrière le masque se cache le visage de l'empire.

C'est peut-être exagéré comme image mais je crois que c'est la vérité.

Yann Redekker