canada_flagYahoo actualités

édition du 22 avril 2009

La Turquie a rappelé son ambassadeur au Canada après que des membres du gouvernement canadien eurent participé mardi à une cérémonie marquant le cinquième anniversaire de la reconnaissance du génocide arménien par Ottawa, a-t-on appris mercredi.


L'ambassadeur Rafet Akgunay a été rappelé pour "des évaluations et des consultations approfondies", a précisé le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Burak Ozugergin, qui n'a toutefois pas indiqué la raison de ce rappel ni sa durée.

Un autre porte-parole du gouvernement turc, qui a requis l'anonymat, a toutefois expliqué que M. Akgunay a été rappelé de façon temporaire pour protester contre la cérémonie de mardi, où le massacre d'Arméniens a été qualifié de génocide. Il a ajouté que le Premier ministre canadien Stephen Harper a envoyé un message à la cérémonie, ce qui a suscité la colère de la Turquie. Selon des médias turcs, des représentants du gouvernement canadien ont participé à cet événement.

C'est la deuxième fois que la Turquie rappelle son ambassadeur au Canada à cause de la question du génocide arménien. En 2006, le pays avait vivement reproché à M. Harper de s'être prononcé en faveur de la reconnaissance du génocide arménien. La Turquie avait alors rappelé son ambassadeur et s'était retirée d'un exercice militaire au Canada en guise de protestation.

Ankara a toujours refusé l'utilisation du terme "génocide" pour décrire les massacres d'Arméniens perpétrés entre 1915 et 1917 par l'empire ottoman finissant et le régime des Jeunes-Turcs. Des historiens avancent le chiffre de 1,5 million de morts et évoquent le premier génocide du XXe siècle, ce que conteste farouchement la Turquie, qui parle de guerre civile et estime que le bilan a été exagérément gonflé. AP