D_texheLa Dernière Heure

édition du 29 janvier 2010

Bruxelles.
Polémique autour d'une chanson aux paroles haineuses : le sénateur bruxellois MR, Alain Destexhe s'offusque de voir que les pouvoirs publics participent au financement d'un clip qui laisse des propos assez limites être déversés par le chanteur. Redouane la déglingue, dans sa chanson "Pour les pilotes", proclame « J'épouserai le Maroc après avoir baisé la Belgique ». Une phrase choquante "aux relants nauséabonds" selon Alain Destexhe.

Le financement par les pouvoirs publics de "ce type de propos absolument abjects, (...) reflètent de manière éclatante la faillite de la politique menée depuis plusieurs années par les pouvoirs publics, notamment dans certains quartiers de notre capitale " assène le sénateur.

Alain Destexhe en profite également pour remettre en cause le système qui vient en aide aux jeunes marginalisés dans son ensemble: "La Belgique, et plus spécialement la Région bruxelloise, est remplie d'organismes parapublics en tout genre fournissant une aide financière et/ou logistique à toute une série de jeunes marginalisés afin de les « occuper », plutôt que de les insérer dans le marché du travail. Cette situation, déjà problématique en soi, devient scandaleuse lorsque l'un de ces nombreux organes décide, grâce à de l'argent public, de financer un clip vidéo dans lequel les « artistes » (appelons les comme ça) tiennent des propos absolument scandaleux qui reflètent une haine et une hostilité assumée à l'égard de leur propre pays." .