Voynet

Le Parisien

édition du 12 février 2010

Depuis novembre, les menaces se multiplient à la mairie de Montreuil. Hier soir, la sénatrice-maire verte, , a découvert dans son courrier une lettre datée du 7 février contenant des menaces de et une balle de 9 mm.  « Je refuse de me taire face à de tels actes de violence. C’est inadmissible », s’enflamme l’élue sous le choc mais « pas inquiète ».

Elle doit déposer plainte dès aujourd’hui au commissariat de police de Montreuil. Dominique Voynet promettait hier que les accès à l’hôtel de ville allaient être renforcés par de plus grandes mesures de protection. Des mesures qui ne sont pas encore arrêtées.

Le troisième courrier reçu par la sénatrice-maire

C’est en fait le troisième courrier de menaces que la sénatrice-maire reçoit. Comme les deux autres, cette lettre a été postée depuis les Hauts-de-Seine. Les trois missives contiennent chacune un tract du et surtout des détails très précis sur la vie de la commune. « Je pense que c’est un habitant de Montreuil qui se rend régulièrement sur les sites du Front national des Hauts-de-Seine. Les trois adresses sur la lettre correspondent à des adresses du FN », poursuit l’élue.

Ces menaces sont d’autant plus troublantes qu’elles s’inscrivent dans une série noire qui frappe Montreuil ces derniers mois. En novembre déjà, un des adjoints de la maire avait reçu une lettre comportant des menaces de mort. « Ce n’est vraisemblablement pas le même auteur », précise la maire.

Et peu avant Noël, un incident grave avait perturbé la ville : un incendie s’était déclaré dans la tour administrative, retardant le déménagement des employés municipaux. Aucun lien n’est établi entre ce sinistre et les menaces à répétition. Mais l’enquête vient de révéler qu’il s’agit d’un acte criminel, avec quatre départs de feu.

Note YR : L'auteur de cet acte est un électeur imbécile du FN ( hélas, il y en a ! ) ou un petit malin qui s'amuse a mettre en cause les idées nationales derrière le paravent de l'ignominie d'une lettre anonyme.