Base_de_Rochefort_sur_NenonLe Jura à l'image des trois autres collectivités départementales qui forment la région Franche-Comté n'est pas épargné par la crise. De nombreuses entreprises, notamment à Saint-Claude et à Lons-le-Saunier sont dans des situations alarmantes. La région doloise que l'on aurait pu croire plus solide de par la présence de fortes industries telles que le complexe chimique Solvay de Tavaux, la célèbre société de sanitaire Jacob Delafon à Damparis, Idéal Standard à Dole ou encore ITT Jeanrenaud rejoint le peloton dans la tourmente avec a la clé des licenciements et des plans de rigueur à tire la rigot.

Dernière nouvelle économique en date la probable délocalisation dans le nord de la région ( à Belfort ) de la base Intermarché de Rochefort-sur-Nenon qui emploie 240 personnes. Ouvert en 1981, l'immense entrepôt du groupe ITM avait déjà été l'objet de menace quant à sa pérennité en 1991et, à l'époque, la mobilisation des salariés et des élus locaux avaient obligé la direction à revoir leur plan.

Qu'en sera-t-il aujourd'hui alors que, profitant de la situation, la direction nationale d'Intermarché vient d'annoncer la restructuration de sa distribution en une trentaine de " superbase " dont celle, future, de Belfort sur le site de l’Aéroparc, un ancien camp militaire transformé en une zone industrielle ?

Yann Redekker