Kosovo_SerbiaProjet Apache

édition du 22 février 2010


A l’appel de l’association Solidarité Kosovo, connue pour ses réguliers convois humanitaires à destination des enclaves serbes du Kosovo, une soixantaine de personnes se sont rassemblées mercredi 17 février 2010 devant la toute récente ambassade de la République du Kosovo, avenue de la Grande Armée à Paris.

Deux ans jour pour jour après la proclamation de l’indépendance de ce territoire historiquement et culturellement serbe, aujourd’hui peuplé à 90% d’immigrés albanais, Arnaud Borella-Gouillon, président de l’association Solidarité Kosovo a tenu un discours émouvant devant des manifestants munis de banderoles, drapeaux serbes, bougies et flambeaux. Les participants, parmi lesquels des militants du Projet Apache, des sympathisants français de l’association mais également de nombreux Serbes (notamment des réfugiés politiques expulsés du Kosovo), ont profité du rassemblement pour distribuer des tracts aux passants et curieux.

En présence des journalistes de la chaîne de télévision Planète, qui réalisaient un reportage sur les rares Français demeurant sensibles à la cause de leurs frères européens, Arnaud Borella-Gouillon a rappelé notre éternel devoir de mémoire et de solidarité envers le peuple serbe. Avec en particulier une pensée émue pour les 250 000 expulsés serbes du Kosovo ainsi que pour les victimes du conflit et ceux qui, aujourd’hui, vivent la peur au ventre dans des enclaves pourtant situées en plein cœur de notre Europe. Une minute de silence a été respectée en mémoire de tous ceux qui, là-bas, souffrent en silence dans l’indifférence totale du gouvernement et des médias français.

A noter : les forces de police n’ont pas autorisé quelques participants à aller déposer une gerbe de fleurs devant l’ambassade en mémoire des victimes du conflit…