Albert_IILe Monde

édition du 15 mars 2010


L
e palais royal de Belgique a formellement  démenti, lundi 15 mars, que la fortune privée du roi Albert II s'élève à "au moins un  milliard d'euros", comme l'avait affirmé le quotidien néerlandophone Het  Nieuwsblad en citant un spécialiste financier. "Un livre et plusieurs articles récemment parus ou à paraître prochainement font état de ce que la fortune du roi s'élèverait à un montant d'un milliard d'euros. Interrogé à ce sujet, le porte-parole du palais royal dément formellement ce chiffre qu'il qualifie de fantaisiste", indique un communiqué.

Dans son édition de lundi, le Nieuwsblad affirmait que la fortune du roi Albert se chiffrait à un milliard d'euros, soit 80 fois plus que les 12,4 millions que le palais lui reconnaît officiellement. "Et il s'agit probablement là d'une sous-estimation", soulignait Thierry  Debels, un économiste qui a rédigé un ouvrage sur le patrimoine de la dynastie  belge, L'Argent perdu des Cobourg. Le montant ainsi calculé ne tient pas compte de l'ensemble des intérêts que posséderait encore la famille royale en République démocratique du Congo, ajoutait le journal.

La dynastie belge fait souvent l'objet de critiques dans la presse flamande, notamment, estiment les analystes, parce qu'une bonne partie de l'opinion en Flandre, qu'elle soit acquise ou pas à l'indépendance, voudrait la suppression des pouvoirs politiques résiduels du monarque.

Dans son communiqué, le porte-parole du palais rappelle qu'en octobre 2001,  il avait déjà "démenti un montant tout aussi fantaisiste, paru dans un autre  livre". A l'époque, une fortune de 10 milliards de francs belges (250 millions  d'euros) avait été attribuée au souverain belge.

Depuis lors, le site Internet de la monarchie belge indique que "la fortune  personnelle du roi se compose essentiellement d'une propriété immobilière sise à  Châteauneuf-de-Grasse (sud-est de la France), d'un yacht dénommé Alpa et d'un  capital financier qui n'atteint même pas le vingtième du montant publié" (soit  12,5 millions d'euros).

En 2009, l'achat par le couple royal d'un nouveau yacht à moteur de 27 mètres de long, d'une valeur estimée de 4,6 millions d'euros, pour remplacer son ancien bateau, avait fait grincer les dents en Belgique, d'autant que le souverain avait dénoncé peu avant, dans un discours à la nation, le "caractère  de plus en plus matérialiste" de la société.