Voile_islamiqueLa Libre Belgique

édition du 25 mars 2010

Comme l'y autorisait l'arrêt rendu par la Cour d'appel de Mons, Nuran Topal, l'enseignante voilée, a repris ses cours dans le réseau communal de Charleroi, jeudi matin. Ce retour s'est fait aussi discret que possible, l'intéressée ne souhaitant pas communiquer à ce propos. Son retour s'est effectué au Centre éducatif communal secondaire de Couillet, où elle ne donnait pas cours précédemment, puisque son précédent horaire était principalement rempli à l'école de la Garenne, à Charleroi.

Jeudi vers 8 heures, elle s'est présentée à l'établissement de Couillet, où des consignes de la plus extrême discrétion avaient visiblement été données à l'ensemble du corps enseignant. Nuran Topal n'a fait aucune déclaration. Si la plupart des étudiants connaissaient le problème, ils n'avaient cependant pas bénéficié des cours du professeur précédemment. Cette reprise n'est cependant que transitoire. Lundi soir, le conseil communal de Charleroi devrait en effet voter un nouveau règlement interdisant le port de tout signe religieux ou philosophique aux enseignants. Cette disposition entrant en vigueur aussitôt, interdirait dès mardi le port du voile à Nuran Topal.