Projet_Apache_couronne_de_fleurs_parisProjet Apache

Communiqué du Projet Apache du 10 avril 2010

Ce samedi matin, une cinquantaine d’identitaires parisiens se sont retrouvés aux abords de l’Hôtel de Ville pour protester contre l’exposition installée depuis le 8 février dernier sur le parvis de la mairie et dans les rues adjacentes intitulée " Paris, 150 ans d’immigration " .

En effet, sous un très léger vernis de culture historique, cette exposition, orchestrée par Pascale Boistard, « adjointe à l’intégration et aux étrangers non communautaires», constitue une énième provocation immigrationniste dont M. Delanoë et la mairie de Paris sont désormais coutumiers.

Loin des fantasmes de ces « élites » boboisées qui veulent voir dans l’immigration une source « d’une grande diversité des cultures, et d’une vie citoyenne, culturelle, politique, particulièrement riches » (sic!),  les militants du Projet Apache et du Bloc identitaire ont au contraire voulu montrer que l’immigration massive et incontrôlée de ces 40 dernières années a tué Paris : multiplication des « kebabs » et des commerces communautaires, substitution de populations dans certains quartiers, ultra-violence dans les transports en commun et les cours d’école,  islamisation galopante qui en vient à paralyser des rues entières en toute illégalité les jours de prière…

Malgré un changement de lieu sous la pression policière, nous avons ainsi pu procéder à l’enterrement symbolique de la capitale.

Mais après avoir déposé roses blanches et couronne mortuaire, un vibrant appel à la renaissance de notre ville et de notre pays a été lancé, ponctué de slogans tels que : "Paris est à nous, Paris c’est chez nous !" , " Paris populaire, Paris identitaire ! " ou encore " Libérez Paris ! "

Il semble que la mairie de Paris ait désormais compris que nous serons toujours sur son chemin si de telles initiatives irresponsables, financées par nos impôts, venaient à se reproduire.