Projet_Apache_communique_officielProjet Apache

Communiqué du Projet Apache du 9 juin 2010

Technikart est une de ces nombreuses revues bobos dont Paris a le secret. Au même titre que Télérama, ce titre faussement impertinent est une revue de chevet pour communicants et cadres supérieurs « de goooche ». Lorsque Technikart publie un article de 6 pages principalement sur le Projet Apache, le pire est donc au rendez-vous.

L’article signé d’un fantomatique Franck Castle est ainsi truffé d’erreurs. Outre un de nos autocollants dégoulinant de sang (ayez peur braves gens) il est précisé que le « mouvement Projet Apache (entre autres) adapte son discours sans jamais revendiquer clairement son appartenance aux Identitaires ». Il aurait été profitable à ce journaliste de se rendre sur le site du Projet Apache pour remarquer la mention « les jeunes identitaires parisiens et franciliens » présente en une depuis presque deux ans.

De même, il aurait été plus simple de contacter une fois au moins le Projet Apache pour se renseigner sur ses activités. Au lieu de cela, Technikart a choisi de recopier un dossier de presse amateur réalisé par l’extrême gauche parisienne et transmis par l’entremise de l’inénarrable Nicolas Kssis « King » (mais défenseur des prolos !) Martov, journaliste multipseudos dans les revues pour petits bourgeois Technikart ou So foot.

L’article précise pour terminer que le « Projet Apache devrait se renommer le Projet Cache-Cache; toutes leurs activités se déroulent en interne ou à l’autre bout de l’Ile-de-France [question de point de vue] » . Les identitaires ont donc pris au mot nos amis bobos et sont allés rendre une visite de courtoisie dans les locaux du journal pour… une partie de cache-cache et de bonne humeur.

Parce que leurs fantasmes ne sont pas nos réalités, les identitaires parisiens invitent les lecteurs de Technikart à nous rencontrer pour découvrir ce qu’est le vrai paris populaire.