Identitaire_ToulouseNovopress

Communiqué des Identitaires toulousains du 14 juin 2010

Le 9 juin 721, aux portes de Toulouse, le duc d’Aquitaine Eudes infligea une sévère défaite aux Sarrasins du gouverneur « Al-Samh ibn Malik al-Khawlani ». Cette victoire porta un coup d’arrêt à l’expansion de l’islam en Occident, tout juste dix ans après le début de la « Conquista » Espagnole par les premières troupes islamiques.

Elle prit le nom de « chaussée des martyrs » du  fait de la grande quantité de cadavres ennemis gisant sur plusieurs  lieues.

Pourtant, cette date semble passer inaperçue aux yeux de notre  ville, comme aux yeux de ses élus.

Alors que s’intensifie de part et d’autre (Empalot, Rangueil) la construction de Mosquées et l’instauration d’une alimentation islamique d’état (l’affaire du Quick Halal), les Identitaires ont voulu rappeler aux Toulousains ce mot d’ordre que leurs ancêtres n’auraient pas renié :

«  Ni Mosquée, ni Burqa »

Des militants du Bloc Identitaire ont affiché une banderole avec ce slogan au-dessus du périphérique intérieur le matin du 9 juin 2010, et ont tractés par la suite. Une vidéo de l’action est en préparation.

Un slogan bien visible qui se doit d’être plus qu’un avertissement : à l’heure où le gouvernement se borne à vouloir intégrer l’Islam dans les mœurs, le paysage et le quotidien des Français, il faut rappeler à ces dirigeants que l’Islam n’a pas sa place en Europe. Les minarets comme les tchador, les burqa ou la viande halal : toutes ces spécificités musulmanes n’ont jamais fait et ne feront jamais partie de notre patrimoine européen.

Parce que Toulouse ne sera jamais une terre  islamique…
Parce que la France est depuis toujours une terre de résistance  face à l’envahisseur, quel qu’il soit…
Parce que l’Europe possède des  racines, une culture et des patrimoines que nous voulons défendre…

Face à  l’islamisation de nos patries, faisons bloc !