Affiches_FNJ

La présidente socialiste du Conseil Régional de Franche-Comté Marie-Guite Dufay a présenté ses projets budgétaires 2011 qui seront finalisés au cours de deux séances les 16 et 17 décembre prochains.

Les Comtois, à l'image de bien d'autres Français, vont devoir porter la main à leur porte-feuilles dans le domaine de la fiscalité régionale puisque il est prévu une augmentation de la taxe sur les cartes grises et et la part régionale sur la taxe intérieure sur les produits pétroliers ( TIPP). Marie-Guite Dufay prend évidemment pour prétexte à l'augmentation fiscale la suppression de la taxe professionnelle. La taxe sur les cartes grises pourrait rapporter la somme de 2 millions d'euros €, la deuxième 12 millions d'euros.

Il est plutôt drôle de voir les élus UMP faire les  fermes opposants comme Sylvie Vermeillet, la présidente du groupe de la majorité présidentielle qui s'est exprimée en direction du vice-président socialiste Denis Sommer qui présentait la chose  : " Monsieur le vice-président, avez-vous le sentiment d'élever le débat public lorsqu'en juin vous dites clairement que vous n'augmenterez pas les impôts et quatre mois plus tard, vous annoncez 12 millions de prélèvements supplémentaires ?  ".

Dans le contexte national que l'on connaît, voir l'UMP voler au secours du pouvoir d'achat des citoyens c'est  " l'hôpital qui se fout de la Charité ". Mais comme le démontre fort bien la photographie de la collusion Thibault-Sarkozy - même si le patron de la CGT ne met pas en avant sa qualité d'ancien membre du conseil national ( ex-comité central ) du PCF - c'est un jeu d'opposition de façade que jouent la gauche et la droite sarkozyste devant les caméras et derrière les micros.

La seule opposition véritable à cette politique néfaste aussi bien à Paris qu'a Besançon c'est bien le Front National et dès l'année prochaine il faut le démontrer dans les urnes.

En 2011, en 2012 et après votons FN !

Yann Redekker