Marine_t_te_haute_sourireNations Presse Info

Libres propos de Jean-Marc Maurice, Conseiller régional Front National du Nord-Pas-de-Calais du 12 novembre 2010

Voilà plusieurs années que je travaille en qualité de militant, conseiller municipal de la ville d’Arras et conseiller régional Nord Pas de Calais aux côtés de Marine Le Pen. Ainsi, j’ai découvert une femme à la fois dynamique, sérieuse et fédératrice. Elle sait se rendre disponible et faire face à toute situation nouvelle, elle est cultivée, connaissant l’histoire et la vie politique contemporaine. Sérieuse, elle prend le temps de monter des dossiers étayés en sachant s’entourer de personnes compétentes. Fédératrice, elle a les aptitudes pour animer un travail collectif et mobiliser les énergies des jeunes et des moins jeunes. Grâce à son humeur toujours égale et à sa grande capacité d’écoute, elle a su se faire apprécier d’hommes et de femmes de points de vue très différents sans jamais renier ses convictions profondes et ni celles de la cause nationale.

La situation politique et économique de notre pays est au plus bas. La vie politique fait semblant de continuer comme avant. Dans ce contexte, Marine Le Pen fait les bonnes analyses et énonce les solutions qui dérangent mais qui sont pleines de bon sens.

La jeunesse et la classe ouvrière ne s’y trompent pas. Une très grande majorité de nos concitoyens adhère à ses propositions parce qu’elle représente une nouvelle génération et une vision différente du monde qui nous entoure. Elle incarne une candidature à l’élection présidentielle jeune, s’appuyant sur une équipe expérimentée. Elle peut assurer la continuité dans le sillage de son père tout en mettant en avant sa personnalité. Elle saura aussi apporter un élan plus fédérateur, ratissant plus large et un regard différent sur notre société.

Je veux également exprimer quelques mots à propos de Bruno Gollnisch. Il ne faut pas se laisser abuser par les écrits excessifs des acteurs et commentateurs de notre campagne interne. Cette division est contreproductive. Ceci est d’autant plus inapproprié qu’à l’évidence nos deux candidats sont totalement complémentaires, à l’une le social et le national à l’autre le corpus doctrinal et les relations internationales. Je pense que nos préférences doivent s’effacer lorsque l’intérêt général est en jeu. Il est évident que Marine Le Pen est mieux placée dans le cadre de l’élection présidentielle parce qu’elle passe mieux en terme de communication et qu’elle rassemble donc plus en terme de voix que Bruno Gollnisch.

De par ses qualités, Marine Le Pen est la femme de l’avenir de notre parti. Elle a toute ma confiance et je sais qu’elle conduira notre mouvement vers de nouvelles victoires.

En guise de conclusion et dans la tradition d’accueil des gens du nord, je souhaite informer Bruno Gollnisch que lors de son passage dans le Pas de Calais, je serai heureux de lui faire découvrir l’exposition « L’OR DU JAPON » (170 objets de laque japonaise) qui se tient jusqu’au 21 novembre 2010 au Musée des beaux arts d’Arras.