Islam_NiceNissa Rebela

Communiqué de Nissa Rebela du 3 février 2011


Nous avons appris aujourd’hui que l’association Avicenne, association destinée à promouvoir et gérer le collège islamique de la Trinité avait déposé plainte contre Nissa Rebela. Cette plainte fait suite à l’action menée par les identitaires le 17 décembre.

Dans la nuit, des militants avaient diffusé l’appel du muezzin – appel à la prière musulman – dans les rues de la Trinité et diffusé des tracts affirmant l’opposition de Nissa Rebela à l’ouverture du futur collège islamique. Ainsi, cette opération avait pour but de réveiller au sens propre comme au figuré les habitants de la Trinité.

Manifestement, l’association Avicenne estime qu’il devrait être interdit de critiquer son projet et tente de faire pression sur les identitaires par la voie judiciaire.

Philippe Vardon, président de Nissa Rebela, devrait être entendu dans les jours à venir par la Police nationale.

Le comportement adopté par l’association Avicenne, son intolérance à la critique et son refus du dialogue, démontrent le bien fondé des craintes exprimées par les identitaires vis-à-vis de cet établissement. Rappelons que la pétition initiée par Nissa Rebela contre le collège islamique a déjà recueilli plus de 1 000 signatures

Hier, aujourd’hui, et demain, nous continuerons de clamer haut et fort notre opposition à ce projet de collège islamique. Pas de madrasas en Pays Niçois !

Signez la pétition