Bocaletti_2

Nations Presse Info

Communiqué de Frédéric Boccaletti du 6 mai 2011

A la lecture du journal France Soir de ce jour, nous apprenons avec consternation et colère que Michel Vauzelle, Président socialiste de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, compte parmi les « préfets fantômes de la République » : à ce titre il perçoit mensuellement 4000 euros brut pour une fonction qu’il n’a jamais exercée au bénéfice de la nation.

Le général De Gaulle en son temps avait mis fin à cette pratique honteuse.

A peine arrivé au pouvoir en 1981, le président socialiste, François Mitterrand, rétablit ce système de copinage, contraire à l’éthique républicaine et à la morale publique.

Une nouvelle fois, Michel Vauzelle démontre sa duplicité.

A la lumière des projecteurs, il devient acteur se drapant dans la toge blanche de l’honnêteté, de la moralité et de la compassion pour nos compatriotes en souffrance.

La mise en scène ne dure qu’un temps. Dès lors que les rideaux du théâtre se sont abaissés, il quitte ce rôle de composition : son avidité reprend le dessus.

Il compte parmi cette nomenklatura socialiste de faux défenseurs de la France laborieuse, mais de vrais rapaces des finances publiques.

Robin des Bois lui, volait aux riches pour donner aux pauvres. Michel Vauzelle, lui, vole l’argent des contribuables pour son propre profit.

Le Front National s’insurge contre ces pratiques scandaleuses et immorales, indignes d’un représentant du peuple dont l’action devrait tendre à soulager la misère et non pas à spolier ceux qui sont dans la peine.