Wauquiez_3

Front National

Communiqué de Marie-Christine Arnautu du 10 mai 2011

Par ses récentes déclarations, le ministre chargé des affaires européennes, coupable et responsable, démontre le mépris et l’extrême démagogie, entretenue par l’UMP, à l’égard des 8 millions de travailleurs pauvres français…

A l’heure du 4ème anniversaire du Fouquet’s, les conditions de vie de nos compatriotes sont devenues tellement critiques que pour bon nombre d’entre eux il s’agit de survivre !

Le gouvernement, cautionné par la soi disant opposition de gauche, continue pourtant sans relâche à faire allégeance à la secte du mondialisme et à la politique dogmatique immigrationniste….

Pris de panique devant l’inéluctable montée de Marine Le Pen et du Front National dans les sondages et dans les votes, le démagogue Wauquiez a oublié de proposer la réforme d’attribution de l’ASPA : les étrangers bénéficiaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, venant « Vieillir en France » continueront, eux de bénéficier d’une retraite de 730€ par mois dès 65 ans, sans avoir jamais travaillé en France. Plus de 600 000 personnes âgées vivent pourtant en dessous du seuil de pauvreté de 750€ dans notre pays !

Quid du travail qui devait être revalorisé ? Quid du « travailler plus pour gagner plus » ? Où en sont les contrôles de train de vie dans les banlieues, où des caïds de la drogue roulent en berline de luxe et touchent pourtant le RSA ? Rien non plus sur le scandale des aides sociales pour les familles polygames. Rien sur la fraude sociale, qui explose sous Sarkozy, et dont le coût est estimé entre 10 et 12 milliards d’euros par an par la Cour des comptes.

Quid du salaire des élus, des ministres, du triplement du salaire de président de la République quand Sarkozy est arrivé au pouvoir (1ère mesure prise), parachutes dorés, bonus indécents, primes gigantesques des grands patrons du CAC 40, amis du pouvoir ? Rien…

Le Front National condamne vigoureusement cet affichage électoral indécent et engage les Français à ne pas se laisser berner une fois de plus, par des annonces sans fondement, des promesses mensongères. Ce gouvernement, pas plus que la gauche, ne prendra demain les mesures qu’il n’a pas voulu prendre hier afin d’instaurer une véritable solidarité nationale…

Seul le Front National, par un programme global économique, social et fiscal lucide et volontariste, initiateur de la relance de la croissance, de création d’emplois, d’allègement du coût du travail, de régulation ferme de l’immigration et de la préférence nationale permettra, dans le respect de tous, une juste répartition du fruit du travail des français.