Gollnisch_Tribune_VLe député européen du Front National et président du groupe FN au Conseil Régional de  Rhône-Alpes Bruno Gollnisch vient de voir levée son immunité parlementaire aujourd'hui à Strasbourg.

La raison ? Un communiqué de l'élu du FN qui a évoqué " l’invasion de notre patrie et la destruction de notre culture et de nos valeurs "...

Bien entendu les officines de " l'antiracisme officiel " - et en particulier la LICRA -  ont portées plaintes pour incitation à la haine raciale à l'encontre de Bruno Gollnisch.

C'est très grave pour les lendemains de la liberté d'expression dans notre pays que de constater qu'il n'est plus possible aujourd'hui de parler clairement de sujets essentiels quant au devenir de la France et au delà du continent européen sans qu'aussitôt des vautours qui attendent leur proie en tournoyant au dessus de tout à chacun fondent sur toutes les occasions possibles et imagineables pour porter l'oppobre.

Et c'est encore plus grave que de voir les collègues parlementaires européens ( pas tous, heureusement ! ) de Bruno Gollnisch voter avec le sourire et la rage en bouche une immunité parlementaire pour avoir exprimé une opinion !.

Franchement, on se demande bien dans quel monde on est prié de vivre...

Il y a la levée de l'immunité de Bruno Gollnisch mais il y a aussi dans l'actualité de la région de l'élu FN l'interdiction récente de la " Marche des cochons " organisée par les Identitaires au motif assez étonnant lorsqu'on y pense que cette fameuse manifestation serait une atteinte à la laïcité et qu'elle risquait de troubler l'ordre public ! Or, une contre-manifestation mise en place par des partis de gauche et des organisations " antifascistes " à elle été autorisée !

Et que dire du feuilleton de la semaine avec la " salsa des quotas " au sein de la Fédération Française de Football et les accusations de " racisme latent " dans le monde du sport de haut-niveau. La réaction des autorités me laissent pantois et , oui, on peut se poser la question de savoir si nous vivons vraiment en démocratie, puisqu'il suffit qu'un individu apparemment aigri enregistre les paroles prononcées dans une réunion de travail - donc totalement privée - pour se retrouver au 20 heures et pratiquement au ban de la société.

Heureusement pour Laurent Blanc et les techniciens de la FFF présents ce jour là, les pelotons d'éxecution ne sont pas encore d'actualité !

A cela on pourrait ajouter les multiples manifestations " anticoloniale " où étaient clairement visés les " souchiens " - blancs de préférence selon madame Bouteldja - organisées par le Parti des Indigènes de la République ( PIR ) le dimanche 8 mai dernier, jour de commémoration de la fin du dernier conflit mondial. Elles n'étaient pas une atteinte à la laïcité et ne risquaient pas de troubler l'ordre public, elles ?

En ce 10 mai 2011 il faut apporter notre soutien à Bruno Gollnisch et à la liberté d'expression !

Yann Redekker