Marine_et_Bruno

JDD

édition du 10 mai 2011

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a jugé mardi "scandaleuse" la levée de l'immunité parlementaire de Bruno Gollnisch par le Parlement européen, à la suite d'une plainte pour "incitation à la haine raciale", estimant que "la seule liberté d'un député c'est sa liberté de parole".

La plainte visait des propos anti-islam tenus en 2008 par le groupe politique de Bruno Gollnisch au conseil régional de Rhône-Alpes. "

"Je ne doute pas d'être la prochaine sur la liste, je pense que moi-même mon immunité sera probablement levée à la suite de poursuites engagées par toute une série d'associations. [...] On va pouvoir monter une association", a-t-elle ironisé.