Prasquier_CRIFFront National

Communiqué de Louis Aliot du 30 mai 2011

Une nouvelle fois le président du très communautariste CRIF s’est permis d’insulter Marine Le Pen lors d’un déplacement à Montréal.

Jugeant que Marine Le Pen était un risque pour la France, le dirigeant du Conseil représentatif des institutions juives de France s’est laissé aller à des appréciations politiques partisanes sur le programme du FN sans l’avoir jamais lu.

Défendant les poncifs du moment et s’inscrivant totalement dans les schémas de l’hyperclasse mondialisée, on a pu lire avec intérêt que Monsieur Prasquier était favorable au système ultralibéral mondial qui, chaque jour un peu plus, pousse des milliers de personnes dans la précarité et la pauvreté.

Reconnaissant cependant que « beaucoup de juifs ont voté pour elle » et que « certains le feront », ces basses attaques démontrent qu’une fracture existe entre les organismes communautaristes prétendument représentatifs et les Français de confession israélite qui, de plus en plus, affichent leur soutien à Marine Le Pen et ne se laissent plus prendre par ces discours de haine destinés à faire peur.

Au moment où des millions de Français, de toutes conditions et de toutes origines, sont victimes des effets dramatiques de l’immigration sauvage, de l’insécurité et de l’appauvrissement généralisé, le Front National déplore et condamne ces propos qui visent à jeter l’opprobre sur les millions de patriotes qui soutiennent Marine Le Pen.