Arc_de_Triomphe_nuitAinsi afin de contrer Marine Le Pen qui se trouve désignée comme étant la fille du diable et étant de fait une nbouvelle incarnation du Malin, non pas seulement par la gauche et par la droite bien-pensante mais par les partisans d'une certaine droite nationale sociale et identitaire, les trois formations principales hors-FN de cette famille de pensée vont tenter de présenter une personnalité au premier tour de l'élection présidentielle 2012.

Bien évidemment cette tentative aux vues de la pertinence - hélas il faut bien en être conscient... - des idées que nous défendons - " nous " étant au sens large - au sein de la population de notre pays ne peut être qu'un acte de " présence " électorale qui au mieux ne pourra obtenir que 2 à 3 % des suffrages.

Certes les diverses formations qui vont probablement se mettre au service de la candidature de Carl Lang partagent avec le Front National une large partie de ses idées politiques sauf que contrairement à ce dernier le mot " république " n'est pas vu de la même façon.

Il faut bien sûr se mettre historiquement dans la perspective de ce que représente cette république pour les militants des formations nationalistes et patriotes qui depuis plus d'un siècle font entendre une voix différente. Jusque là la république était pensée comme une invention de la gauche et d'une partie de la droite dans laquelle devait se débrouiller le peuple pour échapper aux magouilles et autres mémorables mafias. De fait, les tenants de cette république ont fait que cette dernière se délite pour donner le régime que l'on connaît aujourd'hui et que d'autres - dont nous faisons partie - appellent le Système.

Sur ce sujet ( le Système ) comme sur beaucoup d'autres Marine Le Pen a su mettre à profit une réalité française qui apparaît comme étant une évidence : la droite dite " de gouvernement " et la gauche qui continue coûte que coûte à s'autoproclamer  la représentante du peuple ont tracés un trait épais sur les classes ouvrières et moyennes au profit quasi exclusif des classes supérieures ( elles votent plus et " mieux " ) et de la désormais " obligatoire " diversité qui à force de se distiller dans notre société vise à mettre les autochtones " de souche " ( du moins les plus pauvres d'entre-eux ) en minorité. Mais ces derniers ne sont au final que des " fachos " cachés comme la journaliste de Marianne  Laureline Dupont l'a parfaitement décrit dans un article publié hier.

De cette réalité le Front National en a fait une analyse parfaite et Marine Le Pen et son équipe en a fait un véritable programme politique qui à le mérite - et ce n'est pas le cas pour nombre d'autres - de prendre en compte les turpitudes et les vérités du temps présent. C'est notamment le cas sur ce qui pour moi est l'un des problèmes principaux auxquels nous seront bientôt confrontés plus durement qu'aujourd'hui : l'islamisation de notre société.

Depuis plusieurs dizaines d'années et grâce aux terribles facilités accordés aux immigrés ( le regroupement familial en est la pire ) l'islam est devenu omniprésente sur notre territoire au point de métamorphoser en profondeur notre société. Tout le monde s'accorde à dire que cette religion qui ne cache nullement ses ambitions de conquête est un possible danger, mais le dire est contraire au dogme du politiquement correct. Au final nos dirigeants préfèrent se bander les yeux et faire comme ci, voire de faciliter la propension de l'islam à s'installer durablement comme le fait le Maire de Paris.

Sur cette question, la présidente du FN est ferme et certainement sur la même longueur d'onde que la grande majorité des nationalistes et patriotes.

Alors si bien évidemment on peut comprendre que des divergences énormes puissent exister entre les partisans de Marine Le Pen et ceux qui sont désormais partis dans plusieurs formations politiques on ne peut que regretter que sur une opposition axée sur une personne la droite nationale sociale et identitaire ne puisse se retrouver derrière une seule et unique candidate.

Au moment où la gauche n'a pas encore de candidats bien définis où les écologauchistes se disputent quelques inbfluences et où la droite " mollassonne " se demande entre Sarkozy, Borloo ou encore Villepin qui sera le nouveau messie, il est dommage que nous partions éparpillés au contact des électeurs.

Personnellement je suis avec Marine Le Pen, mais vous vous en doutiez...

Yann Redekker