Or_lingots
Communiqué du Club Idées Nation sur le « retour au standard Or » du 20/12/2011
Plusieurs experts du Club Idées Nation ont assisté, le vendredi 16 décembre, à la conférence du professeur Antal Fekete, l’un des plus grands économistes de son époque, écrivain et créateur de l’Université de l’étalon or, sur le thème du « retour au standard Or ».
Loin des sujets anecdotiques (accord du nième sommet européen, G20 stériles, réforme de l’évaluation des enseignants, droits de vote ou pas des étrangers, etc.) qui agitent Messieurs Sarkozy et Hollande coresponsables de la crise de par leur gestion UMPS calamiteuse du pays depuis plus de 30 ans, Marine Le Pen soutient, l’idée politique que les problèmes fondamentaux économiques ne sont pas évoqués dans cette campagne présidentielle, notamment la réforme du Système monétaire International (Etalon monétaire, régime de change, banques centrales, système bancaire national, place du dollar) et des politiques budgétaires nationales.
A l’occasion de cet exposé, le professeur Fekete a expliqué, selon son expérience empirique, les causes primaires de cette crise monétaire mondiale jusqu’à l’effondrement final imminent du système financier reposant sur la monnaie-papier (dollar, euro, etc.) et pourquoi nous allons revenir inexorablement à terme à « l’étalon or » afin d’éponger les dettes « himalayennes » des Etats occidentaux et de leurs banques insolvables.
Au passage l’assistance a découvert comment Nicolas Sarkozy a vendu, de toute urgence, une fraction de la réserve d’or des Français en 2004 (600 tonnes) au plus bas prix, alors qu’il était ministre « éclair » de l’économie, dans l’intérêt des USA pour soutenir le dollar. Soit une perte nette pour les finances publiques françaises, de prés de 20 Milliards d’euros au cours de l’or en 2011. « Un acte opportuniste irresponsable » d’après le Professeur Fékéte. Ce qui démontre son incompétence économique et son absence ce vision stratégique à long terme !
Marine Le Pen a toujours porté un vif intérêt à cette proposition du « retour au standard Or » et a toujours rappelé qu’il ne peut y avoir d’économie prospère sans un « ordre monétaire libre ».
Aussi, pour éviter le chaos économique et social, stopper la spéculation, éteindre les dettes souveraines, les dirigeants du G20 seraient bien inspirés de travailler sur cet axe stratégique crucial pour l’avenir de notre civilisation toute entière.