Sarko_lutin

FN

Communiqué de Presse de Louis Aliot, Directeur opérationel et porte-parole de Marine Le Pen du 09/02/2012

Dès le début de sa campagne Marine Le Pen a parlé d’une République référendaire qui permettrait au peuple de se saisir ou de se prononcer sur les grands sujets de société ainsi que sur son avenir.

Dès le début, nous avons développé nos idées sur la démocratie directe et l’impérieuse nécessité qu’il y avait à associer le peuple à toutes les grandes décisions politiques.

A quelques jours de sa déclaration de candidature, Nicolas Sarkozy nous refait « un coup d’esbroufe » en croyant que les Français se laisseront prendre par cette piteuse manoeuvre électoraliste.

Oui, notre peuple a besoin de s’exprimer sur les grands sujets et notamment sur la réorientation de la construction européenne vers la liberté des peuples et le respect des souverainetés.

Que les Français se souviennent toujours que celui qui annonce aujourd’hui des référendum est le même que celui qui, au mépris du vote de 2005 écartant la constitution européenne, a trompé le peuple en faisant voter par l’UMPS le traité de Lisbonne qui en reprenait les grandes lignes.