Police_logo_VLL'Union

Les faits se sont déroulés mardi en début de soirée au centre social et culturel André-Dhôtel, rue Albert-Poulain dans le quartier de la Houillère. Une quarantaine de jeunes, dont certains cagoulés, ont déboulé dans la section jeunesse du centre culturel André-Dhôtel et ont commis des dégradations importantes dans le couloir ainsi que la salle de loisirs et les bureaux des éducateurs.

Dans un premier temps, la direction du centre ne voulait pas que ces actes délictueux ne s'ébruitent afin de ne pas donner trop d'importance aux casseurs ; les responsables ont donc distillé l'information au compte-gouttes. Finalement, des membres du conseil d'administration, en constatant les nombreux dégâts (prospectus balancés sur le sol, billard de la salle de jeu retourné, matériel de bureau détérioré, le panneau sur lequel est inscrit le nom de la salle pulvérisé) ont pris la décision de porter plainte auprès du commissariat de Charleville-Mézières.

Dès l'après-midi de mercredi, plusieurs patrouilles de police ont effectué des rondes et ce jusqu'à tard dans la nuit dans le secteur de la Houillère.

L'enquête ouverte par les policiers s'est poursuivie hier jeudi par la présence dans les locaux du centre Dhôtel d'un fonctionnaire de la police technique et scientifique qui a pris des photos et effectué des relevés d'empreintes. Des éléments qui, lorsqu'ils auront été analysés, devraient servir aux enquêteurs pour interpeller les auteurs de ces dégradations.

Le temps des investigations au cours desquelles plusieurs personnes seront interrogées dans le but de connaître les circonstances de ce saccage ainsi que les véritables raisons de la colère des jeunes qui ont pénétré dans les locaux, la direction a décidé de fermer le secteur jeunesse du centre André-Dhôtel.

lunion.presse.fr le 10/02/2012