Afghanistan_Corans_brul_sBivouac-ID

Avec un peu de chance, les représentants de l’administration Obama vont-ils enfin remarquer que les excuses ça ne marche pas chez les barbares? et que le pardon n’existe pas dans l’islam. Pour les musulmans, tout ce qu’ils considèrent comme un affront à l’islam, doit être lavé dans le sang.

Deux conseillers militaires américains de haut rang ont été tués samedi 25 février.

Un colonel américain et son adjoint ont été découverts morts d’une balle dans la tête dans l’enceinte du ministère de l’Intérieur qui est le centre névralgique des forces de l’ordre en Afghanistan, selon un responsable occidental à Kaboul. 

Une enquête a été ouverte et de hauts responsables militaires américains ont indiqué qu’ils essayaient de déterminer l’identité du meurtrier. Mais un responsable occidental à Kaboul a déclaré que les deux Américains ont été abattus par un policier afghan contrariés par l’incinération des Corans plus tôt cette semaine dans une base militaire américaine.

Ces deux nouveaux assassinats surviennent au cinquième jour d’émeutes qui secouent l’Afghanistan après l’incinération de corans dans une base militaire américaine, et qui ont fait quelque 25 morts et plus d’une centaine de blessés à ce jour.

 Jeudi un soldat Afghan entraîné par les Etats-Unis avait ouvert le feu et tiré sur deux soldats américains (lire).

Après les excuses du président Barack Obama, celles du chef du Pentagone Leon Panetta, et le pardon demandé deux fois par le porte parole de la Maison Blanches Jay Carney, c’était vendredi le tour d’un haut responsable du Pentagone de présenter ses excuses aux musulmans dans une mosquée des environs de Washington.

Peter Lavoy, secrétaire adjoint de la défense pour l’Asie, a promis que l’armée enquêtait et que toutes les troupes allaient être re-entraînées  sur la manière de traîter le recyclage des documents religieux.

bivouac-id.com le 25/02/2012