M_dias_veilleursPrêchi-Prêcha

La Médiacratie s’impose de plus en plus comme une dictature. Tout le monde aura remarqué le traitement médiatique inique réservé à Marine Le Pen, et dans une moindre mesure à Bayrou ou Nicolas Dupont-Aignan. Pas un mensonge, pas une seule manipulation de l’Histoire, pas une seule occultation de la vérité ne nous sera épargné. On pourrait tous les jours en faire la liste, mais cela ne servirait à rien. On espère seulement que les citoyens ne sont plus dupes de ce manège. Et si par malchance une majorité de crétins persiste à croire en cette propagande, c’est qu’ils sont assez mûrs pour le totalitarisme. Nous ne pouvons plus rien pour eux.

Un exemple de manipulation :

Vendredi 2 mars, à l’occasion de la visite de Marine Le Pen au salon de l’agriculture, le journal Le Point nous a fait le démonstration de sa mauvaise foi.

Dans son premier article mis en ligne à 15h00 la journaliste du Point avait titré : « Marine Le Pen ovationnée au Salon de l’agriculture » comme le prouve cette image et l’URL de l’article ( http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/marine-le-pen-ovationnee-au-salon-de-l-agriculture-02-03-2012-1437257_324.php:

Or quelques minutes plus tard, considérant sans doute que le titre de cet article donnait un caractère trop positif à la visite de Marine Le Pen au salon de l’agriculture, la rédaction du Point s’est empressée de le modifier : Salon de l’agriculture : « ovations et sifflets pour Marine Le Pen« .

La manipulation aurait pu s’arrêter là si quelques internautes goguenards n’avaient pas fait remarqué que nul part dans l’article il était fait mention de ces sifflets. Prise au piège, la rédaction du journal va tout de même décider de s’attaquer au contenu du texte initial en rajoutant un épisode à la visite de Marine Le Pen dont on peut penser qu’il n’a jamais existé, car il aurait été spécifier dés la première mouture de l’article.

Voilà la première version :

Et la deuxième version, après modification:

Alors certes, cette la falsification de l’information peut apparaitre comme bénigne comparée à ce que nous avons l’habitude de voir…. mais, vous le savez bien, c’est dans les détails que se cache le diable. Et elle est symptomatique des dérapages qui sont de plus en plus récurrents dans la presse quand il s’agit de parler de Marine Le Pen.

Rappelons aussi que le journal Le Point a comme principal actionnaire l’homme d’affaire François Pinault, PDG de la holding Artémis et soutien et ami de Nicolas Sarkozy. Le journal est dirigé par Olivier Giesberg, journaliste multicarte de la caste, et qui s’est dernièrement illustré en s’opposant à Marine Le Pen lors de l’émission inquisitoriale « Des parole et des actes« . Rajoutons que le belliciste BHL figure parmi les chroniqueurs réguliers de ce journal, et qu’il s’est juré de trouver une idée par jour contre Marine Le Pen. BHL étant, comme son site l’indique, un ami intime de François Pinault mais aussi de Sarkozy et Hollande.

Alors quand un journaliste vous parle de liberté d’expression, de liberté de la presse, de déontologie, d’éthique… souriez et sortez une batte de baseball.

prechi-precha.fr le 03/03/2012