BassotLa Provence

Hier (le 21 mars dernier)  le tribunal correctionnel de Carpentras a reconnu l'élu FN Patrick Bassot coupable de "provocation à la discrimination raciale", le condamnant à 1 000 euros d'amende, à la publication de cette condamnation dans le journal municipal de Carpentras, à 1 500 euros de dommages et intérêts à verser au Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) et à 1 000 euros de frais de justice.

Ni le prévenu, conseiller général du Vaucluse et conseiller municipal Carpentrassien, ni son avocat, ne s'étaient déplacés, pour entendre cette sentence, dont s'est félicité le Mrap.

laprovence.com du 22/03/2012

Note BYR : Soutien à Patrick Bassot face à cette condamnation politique et idéologique ! Encore une fois, bravo et félicitations à tous ces élus, responsables, militants qui on le courage d'affronter publiquement la haine de tous ces gens qui se disent "républicains" - dont le MRAP bien connue pour ses positions particulières vis-à-vis de l'islam-  à l'image des rouges vifs mélenchonistes pour lesquels la politique se résume à des insultent envers les patriotes.