Internet_islam

FN

Communiqué de Presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Porte parole de la campagne de Marine Le Pen du 18/04/2012

Le 2 juillet prochain, la Fédération internationale de football (FIFA) doit autoriser le port du voile islamique par les footballeuses. Au début de mars, l’IFAB, organe gardien des lois du foot, s’est dit favorable. Cette décision s’inscrira dans une longue suite de capitulations du mouvement sportif international devant les exigences de l’islam radical. Aucune délégation ne portait le voile aux Jeux olympiques de 1992. Le Comité olympique international autorisa une délégation à être voilée en 1996. En 2008, quatorze délégations étaient voilées. Pourtant, le règlement bannit tout signe politique ou religieux sur le stade. Le CIO fait respecter la première interdiction, il a cédé.

Le mouvement sportif est sous la dictée du prince Ali ibn Hussein de Jordanie, un des six vice-présidents de la FIFA et surtout du Qatar. L’organisation de la Coupe du monde de football en 2022 ou la mise en place de chaînes sportives de télévision ont donc bien un objectif politico-religieux. Déjà, en France, ici ou là, des sportives se présentent voilées. Dans l’ensemble, les arbitres et les organisateurs refusent cette transgression de l’idéal olympique. Mais, bientôt, ils vont se trouver désavouer.

La France qui, avec Pierre de Coubertin, a rénové les jeux olympiques de la Grèce antique avec son idéal de paix, a un devoir d’en rappeler l’esprit au monde. Marine Le Pen redonnera à la France cette voix depuis trop longtemps absente. La subversion par l’argent ne peut l’emporter sur les forces de l’esprit quand celles-ci s’appuient sur la volonté historique d’un peuple.