Diable_et_sorci_reLe Président d'honneur du Front National Jean-Marie Le Pen qui était à Lyon aujourd'hui , interrogé par les journalistes sur le fait que le Président de la République n'a pas daigné recevoir Marine Le Pen dans l'optique du prochain G20 a réagit comme suit :

"Il n'a pas invité Marine Le Pen, parce que c'est un parti qui n'est pas représenté à l'Assemblée nationale. Je ne sais pas si le président suit l'actualité, (...) mais il n'y a plus d'Assemblée nationale, il y en aura une quand les députés seront élus. Alors se référer à un parti politique représenté à l'Assemblée nationale, c'est un propos de 'jean-foutre.

"Nous respectons le président de la République chaque fois qu'il se conduit comme un président de la République. Et nous le qualifierons comme tel chaque fois qu'il se conduira comme un 'jean-foutre', ce qui est le cas en l'occurence."

Que n'a t-il pas dit là ?

Aussitôt connus les propos de Jean-Marie Le Pen sont mis en avant comme si c'était le retour du diable !

A croire que la vérité -comme le disait le poète- n'est pas vraiment bonne à dire.Les journalistes à quelques jours du premier tour des législatives tentent là - comme il était d'ailleurs prévisible- le tout pour le tout en sortant " la grosse Bertha " de la menace Le Pen.

Mais, je crains pour eux, qu'il ne soit trop tard. Les Français ne se font plus avoir comme ils le furent durant des années et ils ont bien compris la manip...

Dominique Doudier