Policiers_belges

7/7

L'auteur présumé de l'agression vendredi soir de deux policiers à Molenbeek a été placé sous mandat d'arrêt pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste, a indiqué samedi le parquet fédéral.

L'intéressé, un islamiste français âgé de 34 ans, a déclaré au juge d'instruction avoir commis cette agression dans le but d'être abattu par la police et ainsi, faire changer le gouvernement belge sur sa position concernant le niqab.

Les deux policiers agressés, un homme et une femme, sont âgés de 23 et 24 ans. Le jeune homme blessé a pu quitter l'hôpital. La policière, grièvement blessée, est, elle, toujours hospitalisée. La scène de l'agression a été filmée par des caméras de surveillance. D'après les images, l'auteur a agressé les policiers tandis qu'ils patrouillaient dans un couloir. L'attaque n'a donc pas été commise au cours d'un contrôle, comme l'avait indiqué la police locale.

Un grand couteau ainsi qu'une plus petite lame dissimulée dans un stylo, ont été retrouvés sur le suspect. Ce dernier a déclaré être un "moudjahidine" venu de Paris pour mener la "guerre sainte".

Il a également expliqué avoir commis son acte pour exiger le départ des "infidèles" en Aghanistan et protester contre la politique du gouvernement belge à l'égard des musulmans et du port du niqab. Des documents confirmant ses propos ont été retrouvés sur lui, dont des notes manuscrites faisant allusion à Sharia4Afghanistan et aux légions talibanes.

Il a avoué au juge d'instruction avoir porté les coups aux policiers. Il nie toutefois avoir voulu les tuer.L'homme n'est pas connu des services de polices français et belges. La peine maximale qu'il encourt est la prison à perpétuité.

7sur7.be le 09/06/2012

Note BYR : Mais que c'est-il passé la semaine passée en territoire d'outre-Quiévrain, qui, je le regrette, est passé au travers de nos vigies, pour qu'un musulmans français fasse le voyage pour se "venger" ? rappel.

RTBF

(Belga) Fouad Belkacem, porte-parole du mouvement islamique radical Sharia4Belgium, s'est dit fier de Stéphanie, la jeune femme contrôlée jeudi pour port de niqab et qui cassé le nez d'une policière lors d'une rébellion au commissariat de Molenbeek.

Lors d'une conférence de presse donnée à Zellik vendredi soir, il a conseillé à la policière blessée de saisir l'occasion de recourir à la chirurgie esthétique, "puisque les femmes occidentales aiment tant se positionner en objets de désir". Fouad Belkacem a également précisé que si Dieu l'avait voulu, la jeune femme aurait brisé le dos de la policière. Selon lui, l'interdiction du port de niqab en Belgique est une discrimination contre les musulmans. "Les serviteurs du diable qui ont contrôlé notre soeur veulent faire la guerre aux musulmans mais jamais ils ne gagneront en Belgique. Ils ont fait les malins avec elle dans leur forteresse mais qu'ils essaient maintenant de faire les malins dans les rues de Molenbeek." Dans la foulée, Fouad Belkacem a lancé un appel au gouvernement belge: "Si vous voulez atterrir en enfer comme tous les mécréants, c'est votre problème mais laissez-nous vivre comme nous le voulons." "Nous n'avons pas un gramme de respect pour vous, mécréants, ni pour votre façon de vivre. Notre religion et notre mode de vie sont supérieurs aux vôtres": c'est sur ces mots que Fouad Belkacem a terminé sa harangue haineuse. (COR 969)

rtbf.be le 02/06/2012