faurot

NPI

Communiqué d’Erik Faurot, secrétaire départemental du FN du Puy-de-Dôme, candidat de la 5e circonscription du 11/06/2012

Le Front National du Puy-de-Dôme acte ce matin de la décision des électeurs de notre département de le placer dans une position bien plus confortable que celle des précédentes élections législatives.

En effet, avec un résultat 5 fois supérieur à celui de 2007, le FN affirme dans notre département comme dans le reste du pays une implantation que nos adversaires ne peuvent plus désormais feindre de ne pas voir.

Forts d’un projet politique en totale rupture avec les stratégies calamiteuses que nous devons subir depuis trop longtemps, nous avons su, au cours d’une campagne très active, expliquer à nos concitoyens qu’il n’y a pas de fatalité en politique et que l’on peut reconstruire ensemble une France à nouveau rayonnante et prospère. C’est le message d’espoir et de reconquête que nous délivre Marine Le Pen et que les français ont entendu ce dimanche, comme ils l’avaient entendu le 22 avril dernier.

Bien sûr, la mécanique bien huilée du système, qui permet grâce à un mode de scrutin inique de priver une grande partie des votants d’une représentation significative à l’Assemblée va encore une fois fonctionner. C’est ainsi que nous verrons siéger des députés d’EELV par exemple, à la remorque du PS, sans la seule légitimité que l’on puisse reconnaître à un élu : celle conférée par le nombre de voix rassemblées sur son propre programme.

Le Front National, lui, ne doit rien à la compromission. Chaque voix obtenue est une adhésion à nos idées, que nous défendons face à l’ensemble du système en place et les députés FN qui siègeront à l’avenir n’auront à remercier que leurs électeurs.

Comment, dans ces conditions, donner ce qu’il est convenu d’appeler « une consigne de vote » ?

Nous ne cautionnons aucun des candidats en lisse pour le second tour dans notre département, les points communs qui les rassemblent étant plus nombreux que leurs divergences de vues. Ils veulent toujours plus d’Europe, donc plus de dette, toujours plus d’immigration incontrôlée, toujours moins de considération pour nos ressortissants que pour les étrangers y compris en situation irrégulière, toujours plus de laxisme à l’égard des délinquants et toujours plus de mépris pour les victimes, toujours pas de contrôle raisonné aux frontières pour protéger notre économie et notre agriculture, pour ne citer que les plus grands axes de leur entreprise de renoncement à la France.

Autant de fautes graves commises à l’égard de notre pays que le FN du Puy-de-Dôme dénoncera inlassablement jusqu’aux prochains rendez-vous électoraux.