Jack Lang

FN 41

Par Miguel de Peyrecave le 12/06/2012

Après Blois et Boulogne sur Mer, l’homme de la Place des Vosges est à la pêche aux voix… dans les Vosges !

Certains pourront s’étonner de la consigne du FN de faire tomber Jack Lang dans les Vosges. Pourtant c’est tout à fait logique et l’on devrait surtout s’étonner de voir encore en scène ce personnage politique qui signait dans les années 80 une pétition, entre autres avec Kouchner,  pour demander un changement de la loi pour plus de clémence dans certains actes de pédophilie.

Mais si le FN ne veut plus de ce personnel politique c’est surtout pour son vagabondage politique. Arrivé avec la proportionnelle à Blois en 1986, Jack Lang a été renvoyé par les électeurs du Loir et Cher, grâce à l’action tenace du FN, mais il a su se faire élire à Boulogne sur Mer où il n’avait pas la moindre attache. Maintenant, il part dans les Vosges réaliser son 3° parachutage et lifting politique avec la complicité des Aubry et Hollande , sans doute parce qu’il a un appartement avec piscine Place des Vosges à Paris.

Il se comporte comme son mentor, son modèle, l’abbé Grégoire, l’évêque jureur de Blois, dont il a donné le nom à la Bibliothèque municipale, et qui a fini sa carrière à Dijon  comme sénateur à vie parce qu’il n’était pas certain d’être élu à Blois et à Paris. Un vrai copié/collé 200 ans plus tard.

Les Français de tous bords, de droite comme de gauche, voient bien ce décalage, ce fossé qui existe entre les états-majors et la réalité du terrain, entre Paris et la province, entre la France et Bruxelles. Des états-majors qui imposent leurs copains au détriment de ceux qui travaillent dans l’ombre et l’anonymat au quotidien. On le voit à la Rochelle avec Madame Royal et dans de nombreuses villes de France où l’UMP veut imposer ses ukases aux élus du Gard.

Tout cela n’est pas sérieux. Heureusement que le FN propose de bonnes idées de ce genre.

Qu’en pense M. Degruelle qui, arrivé avec Jack Lang,  va nous quitter lui aussi pour rejoindre les ors de la capitale en laissant les clés d’Agglopolys sous le paillasson. Pour qui ? Pour le PS ou le MoDem ?