CGT_FNIl y a quelques jours un de mes amis qui est agent hospitalier dans un établissement hospitalier m'a donné un petit fascicule édité par la Fédération de la santé et de l'action sociale de la CGT.

Jusque là rien d'anormal, là où cela se corse c'est que le titre de l'imprimé qui est apparemment adressé à l'ensemble  des syndiqués CGT s'intitule fort sobrement "Le Front National ou l'imposture sociale" et en sous-tire "notre éthique professionnelle, c'est l'humain".

Ça ne vous rapelle rien ?

C'est tout bonnement la reprise aménagé du slogan du Front de gauche durant toute la campagne présidentielle par Jean-Luc Mélenchon. Mais ce n'est pas le plus étonnant pour un syndicat qui se dit non-partisan.

Mon ami est donc syndiqué à la CGT et il est également sympathisant du FN... comme le sont de nombreuses autres personnes. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'initiative de la centrale de monsieur Thibault ne passe pas, mais alors pas du tout.

Sur 20 pages illustrées, les syndicalistes de Montreuil essaient en bons descendants des scribes des journaux communistes des années 50 de diffuser le message comme quoi le Front National n'est pas un parti républicain alors que c'est une évidence, le PCF , héritier d'une idéologie mortifère, l'est !

Voici le dernier paragraphe du document : "L'intention n'est pas de stigmatiser les salarié-e-s qui pourraient être tentés par ce "discours" nouveau mais trompeur du Front National mais de débattre, d'informer et de montrer la nocivité du programme défendu par l'extrême-droite : un programme xénophobe, raciste, fondé sur la haine de l'autre profitant de la souffrance, de la désespérence des salarié-e-s les plus démunis, s'inscrivant à contrario des valeurs humanistes et solidaires portées par la CGT".

Je vous laisse réfléchir...

"La haine de l'autre" écrit la CGT... Rappelez-vous comment à été acceuilli Fabien Engelmann sommé de se défendre face à un tribunal syndical au siège de la centrale en mars 2011.

Mais au delà de toute cette comédie organisée par un syndicat affilié au communo-mélenchoniste et à sa dérive cosmopolite et anti-France les cégétistes qui votent pour le FN - sans parler de ceux qui en sont membres- peuvent légitimement se poser laquestion de savoir ou va l'argent de leur cotisation.

Là, cest limpide comme de l'eau de roche: à imprimer des fascicules adressés à tous les syndiqués destinés à cracher sur 20% de la population.

Est-ce le rôle d'un syndicat ?

En tous cas, il me semble nécessaire qu'un syndicat fondé sur la vraie défense des travailleurs, ouvriers et employés qui ont eux l'esprit patriote voit le jour.

Guillaume Schirer