BrioisNPI

Communiqué de Steeve Briois, secrétaire général du Front National, conseiller régional du Nord Pas-de-Calais, conseiller municipal d’Hénin-Beaumont du 06/07/2012

La Cour d’appel de Paris a confirmé les peines de un an et deux ans de prison ferme infligées en première instance aux deux repreneurs de l’usine Samsonite de Hénin-Beaumont pour avoir sciemment provoqué la faillite de l’entreprise il y a 5 ans.

Steeve Briois, secrétaire général du Front National, conseiller régional du Nord Pas-de-Calais et conseiller municipal d’Hénin-Beaumont, se félicite de la confirmation des condamnations de ces patrons voyous qui ont laissé sur le carreau 200 salariés et leur famille.

Il déplore néanmoins que, malgré le fait que la justice ait fait son travail, les collectivités socialistes n’en aient pas fait autant, puisque cinq ans plus tard, 8 salariés sur 10 n’ont pas retrouvé de travail, la faute à un furieux manque d’ambition et de volontarisme pour redynamiser l’emploi dans le bassin minier et réindustrialiser un territoire particulièrement touché par la délocalisation de sa production.

Qui plus est, dans un climat politique désastreux, vérolé par la corruption, on ne peut pas s’étonner de voir certains chefs d’entreprise prendre le mauvais pli, quand ils ne sont pas de mèche avec des élus véreux.