Gollnisch_France_InterBruno Gollnisch

Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur le rapport Alfonsi traitant des stratégies macro-régionales de l’Union européenne du 12/07/2012

Nouvelle lubie de l’Europe de Bruxelles : la macro-région européenne. Enfin, macro certainement, mais “européenne”, il faut voir. Car la macro-région à pour but de regrouper des régions (et non des Etats) autour d’un projet commun (une mer, un fleuve, etc…) même si les dites régions ne sont pas partie d’un Etat membre de l’Union. Le but est d’encourager, bien évidemment, le court-circuitage des Etats nations et de promouvoir le flou des frontières extérieures.

Au motif que l’on ne peut laisser la création de telles entités à des initiatives spontanées, voilà que l’on demande à la Commission de recenser toutes les macro-régions possibles. Et bien sûr de pousser à les créer. Du coup, le rapport de M. Alfonsi propose deux macro-régions en Méditerranée, regroupant donc des zones du nord et du sud de cette mer. Prélude à l’inclusion de ces pays, aujourd’hui pour la plupart menacés par l’intégrisme musulman, dans le marché unique européen et la libre-circulation des personnes entre les deux rives.

Et après ce sera quoi ?Une “macro-région” atlantique, pour favoriser la mise en œuvre du grand marché transatlantique ? Il faut arrêtez ces dérives

gollnisch.com le 12/07/2012